Renaissance sur une Vespa

Poster un commentaire

6 juillet 2017 par matvano

Prends soin de toi (Grégory Mardon – Editions Futuropolis)

Comment surmonter un chagrin d’amour? Depuis le jour où il a été quitté par la femme qu’il a tant aimé, celle avec laquelle il s’imaginait finir ses jours, Achille ne parvient pas à tourner la page. Il ne peut s’empêcher de penser à elle. Plus moyen pour lui de se concentrer, tant il se demande en permanence ce qu’elle fait… et avec qui. Il la cherche à chaque coin de rue dans l’espoir de la revoir. Dans ses cauchemars, Achille s’imagine en tant que passager d’un avion sur le point de s’écraser. Bref, c’est la déprime totale! Jusqu’au jour où un événement inattendu le sort enfin de son marasme. Alors qu’il est en train de rénover le petit appartement dans lequel il vient d’emménager, il retrouve sous un morceau de linoléum qu’il vient d’arracher une lettre d’amour destinée à la précédente propriétaire de l’appartement, décédée un an auparavant. Une lettre écrite en 1976, et qui n’a jamais été ouverte. Cette découverte est d’autant plus triste que mademoiselle Cardin, la destinataire de la lettre, a vécu seule toute sa vie. Autrement dit, elle est peut-être passée à côté de son existence à cause d’une lettre qui s’est perdue sous le linoléum. Sur un coup de tête, Achille décide alors de se lancer à l’assaut des routes de France pour retrouver l’expéditeur de la fameuse lettre d’amour. Après avoir découvert que l’auteur de cette missive est toujours en vie et qu’il est domicilié à Marseille, il décide de quitter Paris pour rejoindre la cité phocéenne en scooter, en empruntant uniquement des routes nationales et en multipliant les étapes dans les campings. Petit à petit, son escapade un peu folle lui permet enfin d’oublier son chagrin. Confortablement assis sur sa Vespa, Achille renaît petit à petit à la vie.

« Prends soin de toi » est un roman graphique surprenant, car il est plusieurs livres à la fois. C’est en même temps un road movie à la française, une métaphore sur la résilience et une évocation du temps qui passe. Un mélange de romantisme, de psychologie et de sociologie, emballé avec beaucoup de classe par Grégory Mardon, dont les dessins et les mots sonnent très juste dans cette BD qui sent bon les vacances d’été. En s’appuyant sur le personnage d’Achille, qui est au bord du vide suite à une séparation douloureuse, Mardon en profite pour observer avec attention les gens qu’il croise et les paysages qu’il traverse lors de son long périple vers Marseille. En tant que lecteur, on a l’impression d’être assis sur le porte-bagage du scooter d’Achille, ce qui a forcément un côté fascinant. Si on se laisse aussi facilement embarquer sur cette Vespa, c’est avant tout grâce au sens du rythme et de la mise en scène de Grégory Mardon, dont on sent qu’il est clairement inspiré par le cinéma. Comme le souligne son éditeur, « il travaille ses planches comme un cinéaste ses plans, pour une écriture suggestive et des décors travaillés qui viennent servir un récit contemplatif, émotionnel et intimiste ». En lisant cette BD pleine de sensibilité, on passe tout simplement un très bon moment. Comme Achille, on lâche prise en prenant la route.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

juillet 2017
L M M J V S D
« Juin   Août »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
%d blogueurs aiment cette page :