Et si la beauté était un poison?

Poster un commentaire

5 mai 2013 par matvano

Beauté tome 3

Beauté tome 3: Simples mortels (Kerascoët – Hubert – Editions Dupuis)

Attention OVNI! Envoûtant et inclassable, « Beauté » est un conte de fées cruel sur le pouvoir dévastateur de l’apparence. Le troisième tome, qui vient de sortir en librairie, clôt de manière magistrale cette histoire aussi originale que déroutante de bout en bout. Car, une fois de plus, la fin de cette trilogie prend le lecteur à contre-pied. On adore ou on déteste, mais il est certain que « Beauté » ne laisse personne indifférent. La première chose qui attire le regard en découvrant ce livre, c’est le dessin très soigné et élégant. Les couleurs aussi jouent un grand rôle. En réalité, cela ne ressemble à aucune autre BD. Souvent, la série est d’ailleurs plus proche de l’illustration que de la bande dessinée. La grande originalité du dessin de Kerascoët est certainement liée au fait que derrière ce nom d’artiste se cachent en réalité deux dessinateurs: Marie Pommepuy et Sébastien Cosset. Le mélange de leurs deux dessins donne un résultat d’une grande… beauté. L’histoire imaginée par le scénariste Hubert est celle de Morue, une jeune fille particulièrement laide. Du coup, elle est rejetée par tous. Mais son destin bascule lorsqu’elle délivre une fée du sortilège qui la retenait prisonnière. Pour la remercier, la fée transforme Morue en une jeune femme d’une beauté à couper le souffle. En réalité, Morue reste la même, mais tous les autres la voient désormais avec d’autres yeux (ce qui est une formidable trouvaille graphique). Au début, ça lui plaît évidemment, mais elle va rapidement se rendre compte que la beauté extrême est un cadeau empoisonné. Car désormais, tous les hommes sont prêts à tout pour conquérir Morue, y compris quitter leurs femmes et tuer tous ceux qui se mettent en travers de leur chemin. Quant aux autres femmes, elles détestent évidemment cette dangereuse rivale. Dans ce troisième tome, Morue découvre plus que jamais la face sombre de sa beauté puisqu’elle est séquestrée avec sa fille par le Roi Sanglier, le puissant souverain du Nord. Celui-ci n’est plus que l’ombre de lui-même depuis qu’il a été rendu véritablement fou par son désir pour cette femme qu’il ne peut s’empêcher de regarder. Pour s’en sortir, Morue n’a plus le choix: elle doit retrouver la fée et briser son charme maléfique… Prépublié dans le journal Spirou, « Beauté » fait partie de la collection « tous publics » des éditions Dupuis. Mais celles-ci font bien de préciser sur leur site que cette BD s’adresse en réalité aux ados et adultes à partir de 12 ans. Car malgré son ambiance de conte de fées et ses belles couleurs, « Beauté » contient quelques scènes très dures et s’adresse clairement plus aux adultes qu’aux enfants.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :