Menace sur le royaume de la bonne humeur

Poster un commentaire

9 mai 2013 par matvano

Le Royaume tome 5

Le Royaume tome 5: Les Armes de maître Marcel (Benoit Feroumont – Editions Dupuis)

Ah, si tous les royaumes du monde pouvaient être aussi paisibles que le « Royaume » de Benoit Feroumont! Seuls des oiseaux moqueurs y sèment parfois la zizanie en colportant des ragots à travers la ville, mais ce petit pays médiéval respire la joie de vivre et la bonne humeur. A l’image de son Roi, un personnage rondouillard et épicurien, qui préfère passer ses journées à boire des verres et s’amuser plutôt que de faire la guerre à ses voisins. S’il aime autant quitter son château pour aller se promener en ville, c’est aussi un peu pour fuir la Reine, acariâtre et sévère, et ses enfants, qui brillent davantage par leur capacité à faire des bêtises que par leur intelligence. Mais ce que le Roi aime par dessus-tout, c’est se rendre dans la taverne de la jolie Anne, le personnage principal des albums du « Royaume ». Il n’est pas le seul à être charmé par Anne: François, le forgeron musclé au grand coeur, est carrément fou amoureux d’elle et n’hésite jamais à lui offrir des fleurs en fer forgé pour prouver son amour. Hélas pour lui, elle n’accepte jamais ses demandes en mariage. Car Anne est une femme moderne, qui dit ce qu’elle pense et qui tient à son indépendance, même si au fond d’elle, elle est séduite par ce gros balourd qui la poursuit. D’ailleurs, elle voit d’un très mauvais oeil l’intérêt de Candice, la fille du maître forgeron, pour François. Comme l’indique le titre de ce cinquième épisode de la série, Candice et son père, le fameux maître Marcel (qui est aussi le patron de François), jouent un rôle central dans ce nouvel album. Dans la mesure où la quiétude du petit royaume ne favorise absolument pas la vente des armes forgées dans son atelier, le maître forgeron décide en effet de faire appel à de dangereux mercenaires pour semer la terreur dans la ville, en espérant ainsi pousser les habitants à s’équiper en armes. Dans un premier temps, cet habile stratagème marketing va bien fonctionner mais, comme on pouvait s’en douter, il ne va pas tarder à échapper totalement au contrôle de maître Marcel. Benoit Feroumont, l’auteur du « Royaume », vient du monde du dessin animé et ça se sent: il a un vrai sens du rythme et est très doué pour donner vie à ses personnages truculents. « Je monte mon récit comme un film », explique-t-il dans une interview sur le blog de Dupuis. « Ce qui m’importe le plus, c’est de réussir une narration fluide et claire pour embarquer mon lecteur sans qu’il doive se gratter le crâne pour comprendre les méandres de l’intrigue. » Mission accomplie, puisque « Le Royaume » est clairement une des belles découvertes BD jeunesse de ces dernières années. Ce tome 5 ne fait pas exception à la règle: il devrait plaire tant aux enfants qu’aux adultes qui ont conservé une âme d’enfant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

mai 2013
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
%d blogueurs aiment cette page :