La belle Aya bientôt sur grand écran

Poster un commentaire

21 juin 2013 par matvano

Aya de Yopougon

Aya de Yopougon (Marguerite Abouet – Clément Oubrerie – Editions Gallimard)

Décidément, BD et cinéma font bon ménage ces derniers temps. Il suffit de penser au film « La vie d’Adèle », inspiré de la BD « Le bleu est une couleur chaude » et vainqueur de la Palme d’or à Cannes il y a quelques semaines, ou bien encore à la sortie dans les salles ces jours-ci de la comédie « Joséphine », inspirée de la BD du même nom signée Pénélope Bagieu. Le cinéma d’animation n’est pas en reste, comme le prouvent les adaptations récentes du « Secret de la Licorne » ou du « Chat du rabbin », pour ne citer que ces deux exemples. D’ici quelques semaines, un autre nom viendra s’ajouter à cette liste puisque les auteurs de la délicieuse série « Aya de Yopougon », dont 6 tomes sont parus chez Gallimard depuis 2005, ont pris eux-mêmes le soin d’adapter leur bande dessinée pour le grand écran. Au vu de la bande-annonce du film, le résultat paraît très prometteur, puisque le dessin animé semble avoir la même légèreté et le même humour que la bande dessinée. A l’occasion de la sortie du film (qui sera en salles le 17 juillet en France), les éditions Gallimard ont décidé de réunir les deux premiers tomes de la série au sein d’une édition collector grand format, disponible en librairie depuis le 6 juin dernier. De quoi permettre à ceux qui n’ont pas encore la chance de connaître « Aya de Yopougon » de découvrir d’urgence cette série au ton tout à fait unique, qui parvient à nous présenter l’Afrique sous un jour à la fois nouveau et très joyeux. « Je ne reconnaissais pas l’Afrique de mon enfance quand j’écoutais les médias, alors j’ai décidé de donner une version plus proche de ce que vivaient les Africains au quotidien », explique la scénariste Marguerite Abouet, qui a elle-même vécu son enfance en Côte d’Ivoire, là où se déroulent ses histoires pleines d’humanité et de malice. « Aya de Yopougon » raconte la vie quotidienne à Yopougon, un quartier populaire d’Abidjan, dans les années 70. On y suit les aventures d’Aya, une très belle et très sérieuse étudiante en médecine de 19 ans, et de ses amies Bintou et Adjoua, qui sont beaucoup plus déjantées qu’Aya et qui sont avant tout préoccupées par leur look et leurs amours. Autour de ces trois jeunes filles gravite une galaxie de personnages tous plus savoureux les uns que les autres, tandis que chaque tome de la série se termine par un petit lexique des expressions ivoiriennes utilisées dans le livre (voire même par l’une ou l’autre recette de cuisine ivoirienne). Pour le dire clairement, « Aya de Yopougon » est une BD carrément indispensable, au même titre d’ailleurs que « Pablo », une autre série mise en images par le décidément très talentueux Clément Oubrerie.

La bande-annonce du film « Aya de Yopougon »:

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

juin 2013
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
%d blogueurs aiment cette page :