Balzac pris au piège d’un biographe trop bien informé

Poster un commentaire

2 juin 2013 par matvano

Abymes première partie

Abymes – Première partie (Valérie Mangin – Griffo – Editions Dupuis)

Dans un premier temps, le vaniteux Balzac est plutôt flatté que la « Revue de Paris » publie un feuilleton sur sa vie. Bien sûr, cela ne fait pas forcément ses affaires, dans la mesure où ce feuilleton a remplacé sa « Peau de chagrin » dans le journal, mais il se console en se disant que cette décision de son éditeur pourrait malgré tout servir sa carrière. « Ma biographie à à peine 32 ans, cela va augmenter encore ma notoriété », jubile-t-il. Mais au fil des jours, alors que le feuilleton connaît un succès croissant, l’écrivain va d’abord déchanter puis carrément paniquer. Car l’auteur de cette biographie moqueuse et cruelle connaît décidément tous les détails sur la vie d’Honoré Balzac (dans le feuilleton, la particule de l’auteur est enlevée, afin de le ridiculiser encore davantage), y compris ses secrets les plus cachés et les plus inavouables. Rapidement, Balzac devient donc la risée du tout Paris. Bien décidé à faire cesser la publication du feuilleton, il n’a alors plus qu’une idée en tête: retrouver l’auteur de ce maudit feuilleton. Une quête qui, au fil des pages et des révélations, tourne à l’obsession et à la folie. « Abymes » est assurément l’un des scénarios les plus originaux publiés ces dernières années. Haletant de bout en bout, ce premier tome est parsemé d’une galerie de personnages hauts en couleurs dignes des romans du vrai Honoré de Balzac. Pour ne rien gâcher, le brillant scénario de Valérie Mangin est tout aussi brillamment mis en images par l’inoxydable dessinateur flamand Griffo (connu notamment pour la série mythique « SOS Bonheur »), dont le talent semble se bonifier avec les années. Le couple Mangin-Griffo avait d’ailleurs déjà signé une première collaboration très réussie il y a quelques années avec « Petit Miracle », une autre fable cruelle et historique. A noter que les deux autres tomes de la série « Abymes » (qui, comme son nom l’indique, est une mise en abyme s’étalant sur trois époques différentes) ont été publiés très rapidement après la sortie du premier épisode: le tome 2, dessiné par Loïc Malnati, raconte le tournage maudit d’un film sur Balzac réalisé par Henri-Georges Clouzot et le tome 3, dessiné par Denis Bajram, raconte la manière dont une vraie-fausse Valérie Mangin a imaginé la vraie-fausse biographie et le vrai-faux tournage des tomes 1 et 2.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :