Le pouvoir effrayant de l’argent

Poster un commentaire

28 juillet 2014 par matvano

La Banque

La Banque tome 1: L’initié de Waterloo (Pierre Boisserie – Philippe Guillaume – Julien Maffre – Editions Dargaud)

Londres, 1815. D’un côté, il y a Charlotte de Saint-Hubert, une aristocrate française dont la famille a tout perdu lors de la Révolution. Ayant fui vers l’Angleterre avec son frère Christian, elle est prête à tout pour récupérer son titre et sa fortune. Y compris vendre son corps à l’ignoble Lord Milligan, dont elle jure un jour de se venger. De l’autre côté, il y a Jacob Rothschild, le petit frère de Nathan Rothschild. Ce dernier est un célèbre banquier dont les conseils en placements sont suivis de près par tous les Londoniens fortunés. Les boursicoteurs en herbe sont particulièrement attentifs aux propos du banquier en cette époque troublée. L’avenir de l’économie britannique dépend, en effet, de l’issue de la bataille opposant Napoléon à Wellington de l’autre côté de la Manche, sur la fameuse morne plaine de Waterloo. « Si, par malheur, le dictateur venait à remporter une victoire, c’est toute l’économie de l’Europe qui se retrouverait à terre. Il faudra vite se retirer si l’on veut éviter des pertes abyssales », explique Nathan Rothschild aux investisseurs qui boivent ses paroles. Il leur recommande donc de vendre leurs actions au plus vite en cas de défaite de Wellington. Un conseil qui, comme on le comprendra vite, va surtout aider à enrichir… les Rothschild. Tout comme Charlotte, Jacob est prêt à tout pour arriver à ses fins. Mais il n’a pas le même objectif. Lui ne cherche pas à tout prix à devenir riche, comme son frère, mais rêve plus que tout de conquérir Charlotte. Malheureusement pour lui, celle-ci reste sourde à ses avances… Avec « L’initié de Waterloo », les scénaristes Pierre Boisserie et Philippe Guillaume entament une grande saga familiale particulièrement prometteuse, dont l’objectif est d’entraîner le lecteur au coeur du monde de la finance, de 1815 jusqu’à la retentissante faillite de la banque Lehman Brothers en 2008. La série sera constituée de diptyques s’intéressant chacun à une génération. Le premier cycle, qui s’étale de 1815 à 1848, est dessiné par Julien Maffre, qui s’en sort très bien dans ce genre pourtant nouveau pour lui. La bonne nouvelle est qu’il a déjà dessiné la suite et la fin de l’histoire de Charlotte et Jacob, puisque la sortie du deuxième tome de ce premier cycle est programmée pour le mois de septembre. Ensuite, ce seront d’autres dessinateurs qui prendront la relève pour les cycles suivants. L’objectif de Boisserie et Guillaume, qui avaient déjà abordé le monde de l’économie et de la finance dans la série « Dantès », est de divertir les lecteurs avec une saga familiale passionnante, tout en profitant de l’occasion pour expliquer, sans avoir l’air d’y toucher, ce qu’est un délit d’initié, un krach boursier ou encore une faillite d’entreprise. Bref, de mettre en lumière le pouvoir terrible de l’argent sur le destin des hommes. On peut dire que leur objectif est atteint avec ce premier épisode. Vivement la suite de leur cours d’économie!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

juillet 2014
L M M J V S D
« Juin   Août »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
%d blogueurs aiment cette page :