Pour un été sans prise de tête

1

29 juillet 2015 par matvano

Un prince à croquer tome 3

Un prince à croquer tome 3: Entremets (Patricia Lyfoung – Editions Delcourt)

L’arrivée de l’été est souvent l’occasion d’opter pour des lectures un peu plus légères, histoire de s’aérer les neurones après une année de dur labeur. En mode vacances, on a tendance à troquer « Le Monde » pour des magazines people ou des mots fléchés et délaisser les grands auteurs au profit de Marc Lévy ou Guillaume Musso… Pourquoi ne pas faire pareil en matière de BD? Plutôt que de se plomber le moral avec un roman graphique intello et torturé, il y a moyen de varier les plaisirs avec une BD anti-prise de tête, comme « Un prince à croquer » par exemple. Clairement inspirée par les recettes des « shojo », c’est-à-dire les mangas destinés aux adolescentes japonaises, cette série humoristique est signée Patricia Lyfoung, une auteure française d’origine asiatique, connue avant tout pour sa série « La Rose écarlate ». « Un prince à croquer » raconte l’histoire de Nicolas, le prince héritier du minuscule royaume de Dulime. Ses parents veulent qu’il épouse Gwladys Jefferson, l’héritière d’une famille richissime, mais Nicolas a d’autres plans en tête: il veut vivre une vie normale à Paris et apprendre à se débrouiller comme un grand. Il décide donc de fuguer et de se fondre dans la capitale française. Mais évidemment, le prince est né avec une cuillère d’argent dans la bouche et n’a strictement aucun sens pratique. Le fait qu’il soit totalement inadapté au monde moderne est une ficelle en or pour permettre à Patricia Lyfoung d’imaginer des scènes cocasses, comme dans les films « Un prince à New York » ou « Il était une fois ». D’autant plus que le gentil Nicolas, qui cache sa véritable identité en se faisant appeler Noa, ne tarde pas à tomber sous la charme de la volcanique Margot, la cuisinière aussi tyrannique que talentueuse du « Petit Pois », l’un des restaurants les plus prestigieux de Paris. Même si Margot en fait voir de toutes les couleurs au pauvre Nicolas, on sait évidemment dès le début que ces deux-là vont finir dans les bras l’un de l’autre. Mais avant d’aboutir à ce dénouement inéluctable, Patricia Lyfoung prend un malin plaisir à mettre un maximum d’obstacles sur la route des deux tourtereaux. A commencer par le rachat du restaurant « Le Petit Pois » par la famille de Gwladys Jefferson, celle-là même que le prince Nicolas devait épouser…

Un prince à croquer tome 3 (extrait)

Comme dans les grands restaurants, « Un prince à croquer » est une histoire en quatre services: « Entrée », « Plat », « Entremets » et « Dessert ». Dans « Entremets », le dernier album paru, les affaires du restaurant étoilé « Le Petit Pois » sont au plus bas, étant donné que l’horrible nouvelle décoration imposée par Gwladys Jefferson a chassé la clientèle plutôt aisée et traditionnelle de ce temple de la gastronomie. Du coup, le père de Gwladys ordonne à sa fille un retour à la sobriété, permettant ainsi à Margot de reprendre les choses en main au « Petit Pois ». De son côté, Nicolas/Noa se rapproche de plus en plus de Margot, dont il découvre la chambre très « fleur bleue » en raccompagnant la jeune femme chez elle après une soirée un peu trop arrosée au mariage de son frère Charly. Le lendemain matin, Margot est furieuse de découvrir Noa dans sa chambre et entre dans une rage folle. Les choses vont-elles s’arranger lors du grand bal organisé par Gwladys au « Petit Pois »? Margot va-t-elle enfin ouvrir les yeux sur la véritable identité de Nicolas, un peu comme dans une sorte de « Cendrillon » inversé? Autant le dire clairement: il y a assez peu de suspense quant au dénouement de l’histoire. Mais ce n’est pas là que réside le principal atout de cette série, dont l’objectif est avant tout de divertir ses lecteurs sans trop se soucier de ce qui est vraisemblable ou pas. Et à ce niveau-là, il faut bien admettre que c’est plutôt réussi: « Un prince à croquer » n’est certes pas un grand cru, mais c’est une bonne petite lecture facile à digérer. Parfait pour l’été!

Advertisements

Une réflexion sur “Pour un été sans prise de tête

  1. […] Un prince à croquer tome 3: Entremets (Patricia Lyfoung – Editions Delcourt) L'arrivée de l'été est souvent l'occasion d'opter pour des lectures un peu plus légères, histoire de s'aérer les neurone…  […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :