5 dates à retenir pour réussir sa rentrée BD

2

23 juillet 2016 par matvano

Au secours! Dans quelques semaines, c’est déjà la rentrée… Adieu les grasses matinées, il va falloir remettre son réveil le matin et prendre son courage à deux mains pour reprendre le chemin du travail. Certains font déjà des cauchemars rien que d’y penser. Heureusement, la rentrée a aussi ses bons côtés. Alors que les sorties BD intéressantes se comptent sur les doigts d’une main durant la période des grandes vacances, la rentrée est synonyme de nouveautés alléchantes. Et si l’on en croit les sorties annoncées par les éditeurs, ce sera une nouvelle fois le cas cette année! Pour vous aider à patienter d’ici là, voici 5 dates à souligner en rouge dans vos agendas.

25 août: La déconfiture (Pascal Rabaté – Editions Futuropolis)

La déconfiture

Grâce à des livres comme « Ibicus » et « Les Petits Ruisseaux » (qu’il a d’ailleurs lui-même adapté au cinéma), Pascal Rabaté s’est imposé comme l’un des grands noms de la bande dessinée actuelle. Autant dire qu’on attend avec beaucoup d’enthousiasme la sortie de la première partie de « La Déconfiture », sa nouvelle BD. Celle-ci raconte la débâcle de l’armée française en juin 1940 à travers les yeux d’un simple bidasse. Ce soldat ordinaire, c’est Videgrain. Membre du 11e régiment, il est chargé de veiller les corps sans vie de ses camarades tués par les avions allemands sur les routes de France. Hélas pour lui, une balle ennemie perce le réservoir de sa moto et il se retrouve coincé, incapable de rejoindre son régiment. « La Déconfiture » raconte le voyage étrange et burlesque du soldat Videgrain au milieu d’une France meurtrie et en plein chaos.

7 septembre: Joséphine Baker (Catel – José-Louis Bocquet – Editions Casterman)

Josephine Baker

Après Kiki de Montparnasse et Olympe de Gouges, le duo Catel-Bocquet est de retour avec un autre destin de femme incroyable: celui de la grande Joséphine Baker. Leur nouvelle BD est un pavé de 500 pages. Il faut bien ça pour raconter la vie hors-normes de la première star mondiale noire. Née dans une famille pauvre de Saint-Louis, où elle débute comme artiste de rue, Joséphine Baker fait preuve durant toute son existence d’une énergie débordante et communicative, ce qui va lui permettre de forcer son destin et devenir la coqueluche des Années Folles. Elle n’a même pas 20 ans lorsqu’elle débarque à Paris en 1925, mais son corps de rêve et son aplomb vont faire sensation dans la célèbre « Revue nègre », dans laquelle elle danse sur scène quasiment nue. Véritable bourreau des coeurs, Joséphine séduit des grands hommes comme Le Corbusier ou Simenon. Mais derrière la femme de spectacle se cache une femme au grand coeur, qui jouera un rôle important dans la Résistance durant la Seconde guerre mondiale et qui militera jusqu’à sa mort pour les droits des noirs, notamment aux côtés de Martin Luther King. Catel et Bocquet prennent leur temps pour raconter la vie trépidante et foisonnante de Joséphine Baker, de sa naissance en 1906 jusqu’à sa mort en 1975. Un grand livre sur une grande dame.

16 septembre: S’enfuir: récit d’un otage (Guy Delisle – Editions Dargaud)

S'enfuir

« Pyongyang », « Shenzhen », « Chroniques birmanes », « Chroniques de Jérusalem »: ces quatre récits autobiographiques ont fait de l’auteur québécois Guy Delisle une valeur sûre de la bande dessinée. Mais cela remonte déjà à quelques années. Plus récemment, il s’est avant tout consacré à des histoires courtes humoristiques intitulées « Le guide du mauvais père » et à une tentative d’adaptation de « Pyongyang » au cinéma, qui fut malheureusement annulée suite aux menaces nord-coréennes sur le film « L’interview qui tue ». On est donc curieux de découvrir Guy Delisle dans un nouveau registre, étant donné que « S’enfuir: récit d’un otage » n’est ni un récit autobiographique ni une série humoristique. Il s’agit de l’adaptation en BD de l’histoire de Christophe André, un responsable d’une ONG médicale dans le Caucase. En 1997, celui-ci a été enlevé en pleine nuit et emmené, cagoule sur la tête, vers une destination inconnue. Guy Delisle a recueilli le récit de sa captivité, qui a duré 111 jours, et nous raconte ce qui se passe dans la tête d’un otage lorsque tout espoir de libération semble évanoui.

22 septembre: Culottées (Pénélope Bagieu – Editions Gallimard)

Culottées

Après s’être intéressée au destin de Cass Elliot, la chanteuse du groupe The Mamas and The Papas, Pénélope Bagieu a pris goût aux portraits de femmes. Dans son nouvel album « Culottées », elle consacre 15 mini-biographies à des femmes audacieuses issues de toutes les époques et tous les univers: Margaret, l’actrice spécialisée dans les rôles de méchante; Agnodice, la gynécologue de l’Antiquité grecque qui dut se déguiser en homme pour exercer; Annette, la sirène australienne qui inventa le maillot de bain féminin… « Le point commun à toutes ces femmes est la détermination dont elles ont dû faire preuve afin que les choses se passent non pas comme le voulait la pression environnante mais comme elles le voulaient, elles. Leur condition de femmes fait qu’elles sortent du lot car elles ont été confrontées à une adversité plus importante », explique Pénélope Bagieu. A noter que tous ces portraits de femmes ont été pré-publiés sur le site du journal « Le Monde ».

5 octobre: Un bruit étrange et beau (Zep – Editions Rue de Sèvres)

Un bruit étrange et beau

Entre deux albums de « Titeuf », l’auteur suisse Zep aime s’offrir des petites respirations, histoire d’explorer d’autres styles et d’autres univers. Après « Une histoire d’hommes » il y a 3 ans, il revient avec un nouvel album qui est dans cette même veine plus adulte et plus réaliste. « Un bruit étrange et beau » raconte la vie de William, un homme qui a choisi la solitude et le silence en intégrant l’ordre religieux des chartreux il y a 25 ans. Mais un événement inattendu, en l’occurrence un héritage, va le forcer à quitter son monastère pour se rendre à Paris. Du coup, il va être confronté à toute une série d’éléments de son ancienne vie et ses certitudes vont s’en trouver ébranlées. C’est notamment sa rencontre avec Méry, une jeune femme aux jours comptés du fait d’une maladie incurable mais résolument décidée à profiter du temps qu’il lui reste, qui va confronter William à de nouvelles questions. Une nouvelle fois, Zep nous surprend. Et on s’en réjouit!

Publicités

2 réflexions sur “5 dates à retenir pour réussir sa rentrée BD

  1. […] Au secours! Dans quelques semaines, c'est déjà la rentrée… Adieu les grasses matinées, il va falloir remettre son réveil le matin et prendre son courage à deux mains pour reprendre le chemin du travail. Certains font déjà des cauchemars rien que d'y penser. Heureusement, la rentrée a aussi ses bons côtés. Alors que les sorties…  […]

  2. La Bulleuse dit :

    Génial génial génial génial et génial. Super timing en plus, car si j’avais vu l’article il y a une semaine j’aurais pas relevé le nouveau ZEP, mais après avoir vu son surprenant Open Museum aux Beaux-Arts de Lille, je suis conquise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

juillet 2016
L M M J V S D
« Juin   Août »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
%d blogueurs aiment cette page :