Comment marier vin et bande dessinée?

2

21 février 2013 par matvano

Les ignorants

Les ignorants : récit d’une initiation croisée (Etienne Davodeau – Editions Futuropolis)

Bon d’accord, « Les ignorants » n’est pas à proprement parler une nouveauté. En réalité, cet album est paru il y a un peu plus d’un an, en octobre 2011. Mais le fait qu’il ne soit plus mis en évidence dans les vitrines des librairies ne change rien au plaisir de sa découverte! Ceux qui, comme moi avant la lecture de cette BD, ne connaissent pas encore le style hors normes d’Etienne Davodeau, ressentiront de toute façon un délicieux goût de nouveauté à la lecture de ce « récit d’une initiation croisée ». « Les ignorants », c’est l’histoire toute simple de deux artisans qui apprennent à connaître le métier de l’autre. Rien de plus. Pas de grand spectacle ni d’esbroufe donc, mais une rencontre racontée avec énormément d’humanité et de passion. Et ça fait sacrément du bien. Le point de départ de cet ouvrage inclassable est la volonté d’Etienne Davodeau de découvrir comment travaille son ami vigneron Richard Leroy. Pendant un an, il va donc suivre ce défenseur acharné de la biodynamie (il faut lire l’album pour découvrir ce que c’est) et participer à toutes les étapes de la production d’un bon vin, de la taille des pieds de vigne au choix des barriques en passant par le ramassage du raisin ou encore le décavaillonnage. Au passage, le lecteur apprend lui aussi beaucoup de choses sur le vin et ses mystères. Tout comme Etienne Davodeau, il devient progressivement moins « ignorant ». De son côté, Richard Leroy devient également plus savant au fil des pages puisque son ami Etienne, en échange de la découverte du métier de vigneron, l’initie parallèlement à celui d’auteur de bande dessinée. Il lui fait visiter une imprimerie, il l’amène chez son éditeur, il le prend avec lui dans des festivals, il lui fait découvrir quelques-uns des chefs d’oeuvres de la BD (dont la liste est disponible à la fin de l’album, ainsi que la liste des vins dégustés par les deux compères). Mais surtout, il l’amène chez d’autres auteurs, notamment chez Jean-Pierre Gibrat et Emmanuel Guibert. Et ça aussi, c’est passionnant pour le lecteur, qui découvre ainsi les coulisses de la création d’une bande dessinée. A mi-chemin entre le journal de bord et le documentaire, « Les ignorants » est une plongée très intéressante dans les mondes du vin et de la bande dessinée. Pour en profiter pleinement, le mieux est de procéder comme avec un grand cru ou une bonne BD: il faut savoir prendre son temps!

Dans cette vidéo de présentation de l’album, Etienne Davodeau et Richard Leroy expliquent leur démarche:

Publicités

2 réflexions sur “Comment marier vin et bande dessinée?

  1. […] Après avoir croisé les mondes de la bande dessinée et de la vigne dans la BD-documentaire "Les ignorants", Davodeau revient à la fiction et signe une histoire très drôle sur un gardien du Louvre qui […]

  2. […] sur la vague des BD reportages, dont Emmanuel Lepage ou Etienne Davodeau sont les chefs de file, « Manuel de la Jungle » joue la carte de la […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

février 2013
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  
%d blogueurs aiment cette page :