Un gamin insupportable, mais qui fascine encore et toujours

Poster un commentaire

27 juillet 2013 par matvano

L.10EBBN001932.N001_RIMBAUDin_C_FR

Rimbaud, l’indésirable (Xavier Coste – Editions Casterman)

L’année dernière, le jeune auteur Xavier Coste avait réussi une entrée fracassante dans le monde de la BD, en signant un premier album très fort consacré au peintre Egon Schiele. Un livre qui avait non seulement rencontré un succès critique, mais qui s’était également plutôt bien vendu. Du coup, Xavier Coste a reçu carte blanche de la part de son éditeur pour produire un deuxième album de près de 120 pages. Et apparemment, il aime les âmes tourmentées: après s’être penché sur le sort d’un peintre maudit, il s’intéresse cette fois au sort d’un poète maudit. « Arthur Rimbaud est ancré dans l’imaginaire collectif, mais son histoire réelle est méconnue du grand public, explique Coste sur le site de Casterman. Il n’a jamais connu le succès, ses poèmes ne lui ont jamais rapporté le moindre sou, et il est pourtant aujourd’hui l’un des poètes les plus connus et reconnus dans le monde. » Il est vrai que Rimbaud, qui ne fut qu’une étoile filante de la poésie de son vivant, est devenu au fil du temps une icône rebelle et romantique pour beaucoup de jeunes, à l’image d’un Che Guevara, même si la plupart des adolescents ignorent sans doute tout de la véritable biographie de ces deux hommes. D’où l’intérêt de ce « Rimbaud, l’indésirable », qui livre un portrait sans concessions du poète né à Charleville en 1854. « J’ai souhaité dépeindre le poète tel qu’il était décrit par ses proches : tour à tour manipulateur, sans-gêne, parfois carrément grossier. Bien loin de l’image trop lisse et réductrice du jeune poète romantique… » Effectivement, le Rimbaud dépeint par Xavier Coste est avant tout un gamin insupportable, avant d’être un grand artiste. Certes, il est pétri de talent mais il passe l’essentiel de son temps à se mettre tout le monde à dos par son attitude prétentieuse, sa grossièreté et son penchant prononcé pour la boisson. Lorsqu’il est amené par Verlaine aux réunions des « Vilains Bonshommes », par exemple, il se fait avant tout remarquer par ses moqueries vis-à-vis des autres poètes et par son attitude agressive une fois qu’il a trop bu. A tel point que tout le monde finit par le rejeter. Et puis bien sûr, Rimbaud fait subir un véritable calvaire à ce pauvre Verlaine, qui est pourtant celui qui le prend sous son aile avant d’en tomber éperdument amoureux. La relation orageuse entre les deux poètes, qui se termine par l’emprisonnement de Verlaine après que celui-ci ait tiré deux coups de feu sur son amant à Bruxelles, est sans doute l’épisode le plus connu de la vie de Rimbaud. Logique donc que Xavier Coste évoque largement cette liaison destructrice dans son livre. Mais dans la seconde partie de « Rimbaud, l’indésirable », le jeune auteur prend également le temps d’aborder la face plus sombre et plus mystérieuse d’Arthur Rimbaud. On ne le sait pas toujours, mais celui-ci a en effet arrêté d’écrire à seulement 20 ans pour vivre une vie d’aventurier en Orient et en Afrique, finissant même par devenir trafiquant d’armes en Abyssinie. Et il est mort à Marseille en 1891, à seulement 37 ans, des suites d’une infection à la jambe. Une mort solitaire et anonyme, qui laisse l’impression d’un immense gâchis. Qu’est-ce qui a bien pu pousser Rimbaud à fuir à la fois la poésie, sa famille et son pays? « Rimbaud, l’indésirable » n’apporte pas vraiment de réponse à cette question. Il n’accorde pas non plus une grande place aux poèmes de Rimbaud, ni surtout à la manière dont ils ont été conçus. Si on peut donc saluer le travail de documentation de Coste, ainsi que son indéniable talent de dessinateur, ce deuxième album laisse un petit goût de trop peu par rapport à sa biographie d’Egon Schiele. Malheureusement, le Rimbaud de Coste n’est pas aussi « habité » que son Schiele. Mais cette BD vaut quand même largement la peine d’être lue, ne fût-ce que pour en apprendre davantage sur l’un des poètes les plus fascinants de la littérature française.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

juillet 2013
L M M J V S D
« Juin   Août »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
%d blogueurs aiment cette page :