Ardalén: un bon vent que nous amène Prado

5

21 juillet 2013 par matvano

Ardalen

Ardalén (Miguelanxo Prado – Editions Casterman)

De Juanjo Guarnido à José Luis Munuera en passant par Paco Roca, les auteurs de BD espagnols ont séduit bon nombre de lecteurs francophones au cours de ces dernières années. Mais si l’on parle de BD espagnole, il ne faut certainement pas oublier de mentionner aussi Miguelanxo Prado. Cet auteur originaire de Galice s’était fait remarquer dans les années 90 avec des albums tels que « Trait de craie », « Venins de femmes » et « Quotidien délirant », ainsi qu’avec une version revisitée du classique « Pierre et le loup ». Toutes des histoires et des univers à mille lieues l’un de l’autre, à l’image des goûts très éclectiques de Prado, qui avoue lui-même ne pas vouloir se laisser enfermer dans une série ou dans un seul type d’histoires. Mais il faut bien l’avouer, ces dernières années, on avait un peu perdu Prado de vue. Après six ans d’absence, on est donc heureux de le voir enfin de retour dans les librairies avec un album à nouveau très particulier: « Ardalén – Vent de mémoires ». Ce roman graphique sensible et émouvant, dans lequel se mêlent bande dessinée, articles scientifiques, lettres et documents administratifs, raconte l’histoire de Sabela et de Fidel. Elle vient de perdre son travail et se séparer de son mari. En quête d’un nouveau sens à donner à sa vie, elle décide de se rendre dans un village perdu de Galice pour tenter d’y retrouver quelqu’un qui y aurait connu Francisco, son grand-père. Celui-ci a en effet habité ce village avant d’émigrer vers Cuba dans les années 30, sans plus jamais donner de nouvelles à sa famille. Pas très accueillants ni très loquaces, les villageois renvoient Sabela vers Fidel, un vieil homme solitaire qui vit un peu à l’écart du village et qui affirme avoir lui aussi émigré vers les Amériques dans les années 30. Mieux même: il dit avoir survécu à trois naufrages. Même si Fidel ne se souvient pas avoir rencontré le grand-père de Sabela, il paraît tout à fait probable que les deux hommes se soient croisés à un moment ou un autre. Le problème est que les souvenirs de Fidel ont une fâcheuse tendance à se mélanger et à s’enrichir d’éléments plus ou moins réels. Certains jours, des personnages morts depuis longtemps viennent d’ailleurs lui rendre visite, que ce soit la belle Rosalia, son ami Ramon disparu dans un naufrage, ou encore la fée Xana, aux longs cheveux blonds et bouclés. Parfois, lorsque souffle l’Ardalén, ce vent qui naît sur les côtes américaines et qui traverse l’Atlantique pour finir dans le sud-ouest de l’Europe, Fidel aperçoit même des baleines qui traversent le ciel. Aurait-il définitivement perdu la tête? Tout porte à le croire, mais malgré tout, Sabela est bien contente de pouvoir discuter de ses souvenirs avec le vieil homme, et elle s’accroche à l’espoir qu’il pourrait la remettre sur la voie de son grand-père. Hélas, l’amitié entre Sabela et Fidel n’est pas bien vue par tous les villageois. L’acariâtre Tomas, notamment, est persuadé que le seul objectif de cette citadine arriviste est de séduire le vieil homme pour mettre la main sur le soi-disant magot que la tante de Fidel aurait enterré quelque part sur sa propriété. A la fois dramatique et poétique, « Ardalen – Vent de mémoires » est un récit hors-normes et envoûtant sur la mémoire et sur la réalité de nos souvenirs. Peuplé de personnages torturés mais pleins d’humanité, ce roman graphique révèle une nouvelle fois le talent de raconteur d’histoires de Prado, mais aussi son formidable talent de dessinateur. De quoi donner envie de replonger dans ses albums précédents!

Advertisements

5 réflexions sur “Ardalén: un bon vent que nous amène Prado

  1. survivor1980 dit :

    Je ne connaissais pas.

  2. […] le travail d’Athanassios Pétrou est soigné et prometteur et fait un peu penser à celui de Miguelanxo Prado. Une belle découverte donc, qui donne envie de lire d’autres BD […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :