L’incroyable (et honteuse) histoire des naufragés de l’île des Sables

3

14 mai 2015 par matvano

Les esclaves oublies de Tromelin

Les esclaves oubliés de Tromelin (Sylvain Savoia – Editions Dupuis)

Attention: voici un livre qui ne peut que vous remuer les tripes! « Les esclaves oubliés de Tromelin » est une bande dessinée extrêmement forte et poignante signée par Sylvain Savoia, le dessinateur de la série « Marzi ». Celui-ci a mis 7 ans pour terminer cet ouvrage, qui est à la fois un récit historique et une BD reportage. « Les esclaves oubliés de Tromelin » raconte l’histoire honteuse et peu connue du naufrage du navire français « L’Utile », le 31 juillet 1761. Ce vaisseau avait à son bord plus d’une centaine de marins français, mais aussi une « cargaison » d’esclaves malgaches, arrachés quelques jours auparavant à leur île paradisiaque. Les survivants de ce naufrage vont se retrouver échoués sur « l’île des Sables », un minuscule îlot perdu au milieu de l’océan Indien, dont la terre la plus proche est à 500 kilomètres de là. Un milieu extrêmement hostile et régulièrement balayé par des cyclones, ce qui ne va pas empêcher les blancs de continuer à traiter les esclaves malgaches comme des moins que rien. « Aucune lueur, aucun espoir, les ténèbres emportent tout »… Pourtant, grâce à la persévérance du premier lieutenant de frégate Castellan, les naufragés vont parvenir à s’organiser peu à peu et même à construire un nouveau bateau pour quitter l’île. Hélas, celui-ci est trop petit pour accueillir tout le monde. Du coup, seuls les blancs montent à bord, laissant derrière eux une soixantaine d’esclaves. Castellan leur promet de venir les récupérer deux mois plus tard, mais la Compagnie des Indes s’y opposera et ce n’est finalement que le 29 novembre 1776, soit plus de quinze ans après le naufrage, que le chevalier de Tromelin récupérera les huit esclaves survivants: sept femmes et un enfant de huit mois…

Les esclaves oublies de Tromelin (extrait)

La grande force de la BD « Les esclaves oubliés de Tromelin » tient dans son alternance entre récit classique et journal de bord. Une sorte de croisement entre « Les passagers du vent » de François Bourgeon et les BD reportages d’Emmanuel Lepage. On est d’une part tenu en haleine par le récit des naufragés de « l’île des Sables », avec comme personnage principal la jeune esclave Tsimiavo, l’une des seules à ne jamais perdre espoir. Et d’autre part, on est passionné par le reportage dessiné sur l’expédition à laquelle a participé Savoia en 2008 pour retrouver les traces du séjour des naufragés sur Tromelin, le nom actuel de l’îlot. Menée sous le patronage de l’UNESCO par l’archéologue Max Guérout, un ancien officier de marine, cette expédition d’un mois a permis à ses participants de constater avec émotion à quel point les humains sont capables de s’adapter aux milieux les plus inhospitaliers et faire preuve d’un instinct de survie véritablement hors du commun. En amenant sur Tromelin un dessinateur et un réalisateur de films documentaires, Max Guérout cherchait évidemment à enfin braquer les projecteurs sur cet épisode tragique et peu glorieux de l’histoire de France. Pari réussi! Outre la BD de Sylvain Savoia, les expéditions sur Tromelin ont en effet donné lieu à un roman signé Irène Frain et à un film documentaire réalisé par Thierry Ragobert et Emmanuel Roblin, tandis qu’une grande exposition sur « Tromelin, l’île des esclaves oubliés » sera présentée au Château des Ducs de Bretagne à Nantes du 17 octobre 2015 au 20 avril 2016. D’ici là, les amateurs de Savoia peuvent se rendre au Centre belge de la bande dessinée à Bruxelles, où des planches originales de la BD « Les esclaves oubliés de Tromelin » seront exposées jusqu’au 21 juin 2015. Un beau tir groupé!

3 réflexions sur “L’incroyable (et honteuse) histoire des naufragés de l’île des Sables

  1. […] Les esclaves oubliés de Tromelin (Sylvain Savoia – Editions Dupuis) Attention: voici un livre qui ne peut que vous remuer les tripes! "Les esclaves oubliés de Tromelin" est une bande dessinée extrê…  […]

  2. […] « Le rapport de Brodeck », « Le sculpteur », « Les esclaves oubliés de Tromelin » ou encore « Confidences à Allah » sont autant d’incontournables. Pour […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

mai 2015
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
%d blogueurs aiment cette page :